Mot de l’ON

La République de Guinée, l’Afrique de l’Ouest et l’Europe sont des voisins et des amis de longue date, dotés de liens politiques, historiques, économiques et sociaux profonds. Comme tous les partenariats réussis, nous sommes plus forts lorsque nous nous levons et travaillons ensemble.

La République de Guinée a un potentiel démographique et un capital humain en croissance et des ressources naturelles abondantes.

La détermination du peuple guinéen est incomparable et ce potentiel doit être exploité. Je suis constamment à l’écoute des préoccupations des femmes et des jeunes qui font face à l’incertitude et à l’instabilité mais j’ai aussi été comblée par des histoires de réussites, d’espoir et de résilience extraordinaires.

Pour l’avenir, avec notre partenaire, l’Union européenne, j’ai la conviction que nous devons nous concentrer sur un certain nombre de domaines clés afin de transformer un potentiel énorme en croissance et en opportunités réelles.

  • Premièrement, le développement durable et inclusif à long terme dépend de la diversification économique et du développement du secteur manufacturier, afin d’apporter une valeur réelle à l’agriculture et aux autres produits de base et de créer des emplois.
  • Deuxièmement, nous devons combler le déficit en infrastructures, pour connecter les communautés et les entreprises à l’énergie durable, aux marchés mondiaux et aux opportunités numériques.
  • Troisièmement, nous devons élargir et approfondir les systèmes financiers afin de fournir un crédit accessible et rapide à tous.

Enfin, nous devons investir dans le capital humain de notre pays en améliorant l’accès à l’éducation pour l’emploi, aux compétences et à la formation. Dans tous ces domaines, nous devons améliorer les opportunités offertes aux femmes et aux jeunes en particulier, et à ceux qui sont les plus éloignés.