PROJET D’APPUI AU SERVICE PUBLIC DE L’EAU EN MILIEU RURAL ET SEMI-URBAIN EN GUINÉE (ASPE IOMD)

Le projet a permis de : Le déploiement du service public de l’eau (SPE) : Information sur l’Agence du SPE auprès des autorités locales et des populations, mise en place des structures de gestion et formation des acteurs du SPE, formations et mise à jour de la base de données sur les ressources en eau, analyse de qualité dans 600 points d’eau à Kankan et Nzérékoré.

La réalisation d’infrastructures d’alimentation en eau potable et assainissement : 14 adductions d’eau potable (AEP) dans les régions de Kankan et Nzérékoré en phase de réception provisoire, 14 forages à faible coût et 42 blocs latrines dans les écoles et les centres de santé.

La promotion d’une meilleure hygiène et qualité de l’eau : construction de 2926 latrines familiales, réhabilitation de 1268 latrines, sensibilisation à travers les causeries éducatives, etc.

La réalisation de microprojets dans le secteur d’alimentation en eau potable et assainissement : Sur la base des plans locaux d’eau potable et d’assainissement dans les 14 communes rurales, réalisation de 59 microprojets à Nzérékoré et 34 à Kankan dans le secteur de l’eau potable, de l’assainissement et de la santé.

Ces bons résultats d’ASPE aussi bien dans le domaine de l’eau que de l’hygiène en général ne se traduisent pas encore de la même façon dans les pratiques quotidiennes ; l’évolution des comportements et des habitudes, sensible, est plus lente que celle des esprits et la question qui est posée est celle de la pérennité de ces résultats. L’exemple du mauvais état de certains équipements ou de la disparition de services installés sans appui et éducation suffisante par des coopérations dans des villages contrefactuels rappelle que les actions d’information-sensibilisation doivent être poursuivies jusqu’à ce que l’évolution des mentalités et des pratiques soit réelle. C’est la principale garantie d’une réelle pérennité des investissements consentis. Ils ne seront utilisés et maintenus que dans où ils seront pleinement intégrés dans la vie quotidienne de la population.